L’écharpe de portage

L’écharpe fait son retour depuis quelques années car elle reste probablement le meilleur choix au cours des premières semaines et des premiers mois de bébé. Son tissu souple, résistant et lavable lui confère des propriétés idéales pour accompagner la morphologie fragile du nouveau-né. Porté au plus près du corps du parent, bébé peut se développer en toute sécurité sans cambrer sa colonne toute arrondie après 9 mois dans la position du fœtus. D’autre part, la position de l’enfant dans l’écharpe facilite l’allaitement.

Enfin, le poids de l’enfant est parfaitement réparti entre les épaules, le dos et les hanches, il y a donc peu de risque de blessures pour le porteur.Une écharpe de bonne qualité et suffisamment longue (minimum 5 mètres) permet de porter un enfant jusqu’à 3 voire 4 ans, moyennant un nouage adapté et un transfert de la position ventrale vers la position dorsale entre 6 et 9 mois.

L’inconvénient récurrent de l’écharpe de portage reste la complexité des nœuds, surtout quand on passe en mode dorsal. Les parents n’ont pas toujours le temps ni la patience de réaliser un nouage parfait pour partir en balade. D’ailleurs, des cours sont organisés par des sage femmes pour faciliter cet apprentissage.

Il existe une alternative à l’écharpe de portage classique : le sling. C’est une écharpe courte sur laquelle sont cousus deux anneaux où le serrage du tissu viendra s’effectuer. Beaucoup plus facile à utiliser que l’écharpe traditionnelle, le sling offre une position légèrement asymétrique proche du hamac. Cette position peut être fatigante à la longue pour le porteur, mais le sling est parfait pour des portages courts.

 Le porte bébé physiologique

Vers 4 ou 5 mois, lorsque bébé tient sa tête tout seul, il se renforce peu à peu. Dès lors, il est possible de choisir un porte bébé physiologique. Plus besoin de s’embêter avec les nœuds d’une écharpe diront certains.

Le porte bébé physiologique respecte la morphologie de bébé quitte à prévoir un rehausseur pour les plus petits. Dans ce cas justement,il est prudent de se renseigner sur les accessoires utiles et sécurisants pour garantir leur bien être.

Léger pour le porteur, il peut se porter en mode ventral ou dorsal, parfois sur les hanches également. Le porte bébé physiologique est idéal pour les petites sorties en familles et les balades de courtes durées.

Attention, il est formellement déconseillé de porter un bébé en mode ventral « face au monde » quand il est petit. En effet, cela pourrait cambrer sa colonne vertébrale et l’effrayer devant la grandeur et la turbulence du monde. Pensez que votre jeune bébé a besoin de chaleur et de proximité avec son parent. Portez-le plutôt en mode ventral face à vous.

 Le porte bébé de randonnée

A partir de 9 mois quand votre bébé se tient assis tout seul, l’aventure sonne à la porte. Il est possible de choisir un porte bébé de randonnée pour des balades de longues durées. Le budget n’est plus le même car ces porte bébés bénéficient d’une certaine technicité. Ils sont rigides et volumineux tout en restant légers. Bien souvent, ils sont constitués d’une matière respirante et d’une multitude de rangements.

Alors, comment choisir un porte bébé de randonnée ?

Le principal critère à prendre en compte est le confort du bébé ET du porteur. Il faut tenir compte des deux, au risque de transformer la balade en calvaire et d’y mettre un terme rapidement.

Le confort du bébé en randonnée

Jusqu’à ce qu’il tienne bien debout, bébé doit pouvoir s’asseoir profondément et surélever ses genoux afin de garantir l’écartement des hanches, cela facilite leur ossification. C’est pourquoi il est utile de prévoir des étriers.

Des petits coussinets bien placés(pour son menton et sa nuque) lui permettront de s’assoupir sans souci en cours de la balade.

5 points de fixation devront garantir le maintien et la sécurité de votre enfant dans son cockpit quoi qu’il arrive. Vous ne pourrez pas toujours avoir l’œil sur lui en effet.

Enfin, c’est souvent une option, mais le pare-soleil est conseillé sachant que votre enfant finit toujours par retirer son chapeau (et ses lunettes de soleil) à un moment donné ou un autre.

Le confort de celui qui porte bébé

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas que papa qui porte bébé à la montagne. Maman se prête volontiers à l’exercice. C’est pourquoi, le réglage des bretelles, du dossier et de la ceinture sont importants. Pensez également au rembourrage et à la matière respirante pour éviter les douleurs et la transpiration au fil de la journée.

Encore deux options importantes, les poignées qui facilitent la levée et la mise sur le dos du sac de randonnée quand votre enfant est dedans. Et enfin, les rangements ! N’oubliez pas ce détail capital car il y a beaucoup de choses à transporter entre les couches, les biberons d’eau et de lait, la collation, les jouets, la tétine, les lunettes, les vêtements de rechange…ajoutez à cela votre pique nique et votre appareil photo…

Et pour finir, si votre sac possède un châssis pliable pour maintenir le sac à la verticale quand il est par terre, alors vous avez tout bon. Cela permet à votre enfant de s’y installer tout seul quand il est grand, et il peut s’y asseoir tranquillement.

A vos marques, prêts, randonnez !

Sachez que les grandes randonnées sont des moments inoubliables à vivre en famille. En général,votre enfant est très heureux de voyager à la même hauteur que vous depuis son porte bébé de randonnée.