Beaucoup de couples n’ont pas la possibilité de procréer. Ils doivent souvent opter pour une adoption. Les français qui se lancent dans cette démarche envisagent d’adopter un enfant à l’étranger. Les procédures sont cependant longues et complexes. L’aide d’un avocat en droit international est conseillée.

Ce qu’il faut savoir sur l’adoption en France

Les procédures à suivre dépendent de la situation du couple. Dans tous les cas, les futurs parents doivent demander un agrément auprès du service  d’adoption du conseil général de leur lieu de résidence. Par la suite, il faut constituer un dossier solide. C’est à cette occasion, que les époux auront à choisir le pays d’origine de l’enfant. Si celui-ci provient d’un état ayant signé la convention de La Haye de 1993, passer par un organisme français local sera nécessaire pour trouver le bout de choux. Sinon, les conjoints effectueront les recherches par eux- même.

Dans tous les cas, la prochaine étape consiste à régler de nombreux détails avec la Mission de l’Adoption Internationale ou MAI. Il s’agira de transférer toutes les informations sur le petit ainsi que de renseigner l’établissement sur tout ce qui a  été  déjà  fait. Par la suite, les procédures à l’étranger pourront être entamées et les parents peuvent rentrer à la maison avec l’enfant. L’aval de la MAI sera requis pour valider l’adoption auprès des autorités judiciaires. Cela sera nécessaire pour que le petit garçon ou la fillette obtienne la nationalité française.

Pourquoi solliciter un avocat en droit international ?

Les complications sont courantes dans ce genre de démarches. Effectivement, la législation française et celle du pays de l’origine de l’enfant sont parfois trop différentes. Les procédures deviennent alors floues aux yeux des couples. Afin de s’y retrouver et de ne pas devoir attendre des années, l’aide d’un avocat international est vivement conseillée. En savoir plus ici.

Non seulement celui-ci veillera à la rapidité du traitement de dossier, mais il épaulera également les conjoints dans leur désir d’avoir un enfant.
Connaitre les meilleures solutions pour éviter de résoudre des problèmes familiaux complexes dans le futur est aussi crucial. Une adoption plénière pourrait ne pas toujours convenir à la situation. Dans tous les cas, le juriste saura recourir à des législations pour accélérer les démarches. Il se charge habituellement de procédures d’exéquatur.